1er Régiment d'artillerie de campagne (Halifax-Dartmouth), ARC

Identification de l’unité

1st (Halifax-Dartmouth) Field Artillery Regiment, RCA Badge

UBIQUE

« Partout »

QUO FAS ET GLORIA DUCUNT

« Là où mènent le devoir et la gloire »

Liens connexes

Endroit

Manège militaire 1er Régiment d’artillerie de campagne
73 Hobson Lake Drive
CP 99000 succ. Forces
Halifax, NS
B3K 5X5
_____

Manège militaire 1er Régiment d’artillerie de campagne

Manège militaire 1er Régiment d’artillerie de campagne, 73 Hobson Lake Drive, Halifax, NS  B3K 5X5

Joignez notre équipe

N’hésitez pas à nous téléphoner pour obtenir plus d’information. Nous nous ferons un plaisir d’étudier votre Curriculum Vitae et de vous faire visiter notre unité.

Le recruteur de notre équipe

Bureau de recrutement, 36e Groupe-brigade du Canada
Téléphone : 902-427-3085
Courriel : Hfx_Army_Recruiting@forces.gc.ca

Heures d'ouverture : lundi au vendredi de 8h00 à 16h00

Ou contactez

Téléphone : 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous.

Entraînement

Soirée de rassemblement de l’unité : mardi soir de 19 h à 22 h, et une fin-de-semaine par mois au Bayers Lake, NS.

De mai à août, des emplois d’été à temps plein sont offerts.

Métiers dans notre unité

Équipement

Armes :

 Véhicules :

  • Military Commercial Off-The-Shelf (MilCOTS)
  • Système de véhicules de soutien moyen (SVSM)


Voir la liste complète des armes et véhicules.

 

Équipe de commandement

  • Commandant : Lieutenant-colonel J.R. Woodgate, CD
  • Sergent-major régimentaire : Adjudant-chef E.P. Smith, CD

Qui nous sommes

Le 1er (Halifax-Dartmouth) Régiment d’artillerie de campagne, ARC, fait partie de la Première réserve des Forces armées canadiennes. À titre de membres d’une unité d’artillerie, ces militaires suivent une instruction leur permettant de fournir l’appui-feu indirect en soutien aux opérations de l’Armée canadienne.

Les artilleurs sont responsables de la surveillance, de l’acquisition d’objectifs et du tir indirect visant à engager le combat avec l’ennemi. Leur travail consiste également à positionner, à faire fonctionner et à entretenir les pièces d’artillerie et les systèmes d’arme de défense aérienne.

Les officiers d’artillerie assurent l’appui-feu indirect, la défense aérienne, la surveillance et l’acquisition d’objectifs au combat. En plus de leur expertise sur les pièces d’artillerie de campagne, les roquettes, les systèmes de missiles et d’acquisition d’objectifs, ils sont appelés à devenir des experts sur une vaste de gamme d’équipement complexe sur le plan technologique.

Nous sommes des citoyens militaires qui se sont portés volontaires pour défendre le Canada et, pour être en mesure de le faire, nous participons à l’entraînement militaire à temps plein et à temps partiel.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Contactez-nous

Manège militaire 1er Régiment d’artillerie de campagne
73 Hobson Lake Drive
CP 99000 succ. Forces
Halifax, NS
B3K 5X5

Téléphone : 902-427-3085
Courriel : Hfx_Army_Recruiting@forces.gc.ca

Nouvelles

Le sergent John Ta, réserviste de l’Armée

Un Canadien de première génération est fier de représenter le drapeau canadien

Thunder Bay (Ontario) — Pour le sergent John Ta, réserviste de l’Armée de Thunder Bay, le port de la feuille d’érable sur son bras gauche est un rappel de la liberté et des privilèges dont il jouit quotidiennement au Canada.
Le 16 mai 2018

L'adjudant-chef Tracy-Ann Fisher est honorée

Un sergent-major régimentaire profite d’une rare fête des Mères « à la maison » avec 40 000 étrangers

Hamilton (Ontario) — Son engagement inébranlable envers la Réserve de l’Armée a souvent compliqué la tenue des activités familiales, mais cette année l’adjudant-chef Tracy-Ann Fisher a pu célébrer la fête des Mères avec sa famille pour une rare fois.
Le 14 mai 2018

Le nouvel insigne de la Groupe de soutien de la 5e Division du Canada

Nouvel identifiant visuel pour la Formation de soutien de la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown

Gagetown  (Nouveau-Brunswick) — Un nouvel identificateur visuel pour le Groupe de soutien de la 5e Division du Canada (GS 5 Div CA) a été dévoilé le 9 mai 2018 lors du dîner du gala du 60e anniversaire de la 5e Base de soutien de la Division du Canada à Gagetown.
Le 10 mai 2018

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

L’origine de l’artillerie de volontaires d’Halifax est difficile à établir, mais la première force militaire non permanente à Halifax naît d’une levée en masse obligeant tous les hommes de 16 à 45 ans à participer militairement à la défense de la colonie. Les hommes d’affaires ne tardent pas à se rendre compte qu’une relation sociale établie avec les forces armées constitue un moyen d’établir des contacts professionnels. Ils y parviennent en pénétrant le milieu social militaire et en formant des unités de milice où eux­mêmes et leurs collaborateurs peuvent acheter des commissions.

L’artillerie de volontaires d’Halifax est probablement l’une de ces unités. L’instruction des volontaires dans les métiers « spécialisés » permet d’accroître rapidement les effectifs réguliers britanniques, dont le nombre ne suffit pas à servir les pièces des défenses entourant Halifax. Il existe probablement une batterie de campagne en 1776. La première mention officielle de l’unité est consignée au rapport expédié à Londres par le gouverneur John Wentworth en avril 1791. Sir John, qui avait reçu ordre de constituer une force de 1 000 hommes pour défendre la colonie, signale dans son rapport qu’il a rassemblé « 700 bons miliciens […], y compris une batterie d’artillerie placée sous les ordres du Capitaine Tremaine ». Il rassemble d’autre part 1000 hommes dans la Nova Scotia Legion of Militia, stationnée dans la région de la baie de Fundy, y compris une compagnie « montée » et deux batteries d’artillerie.

La batterie d’Halifax mentionnée dans le rapport de Wentworth continue de servir pendant toute la période napoléonienne. Pendant ce temps, par suite de la réorganisation des forces de défense de la colonie, Halifax réunit cinq régiments composés chacun de cinq compagnies. L’un de ces régiments, le 1st Halifax Regiment of Militia, comprend l’artillerie de volontaires d’Halifax. Les artilleurs d’Halifax servent sous ce nom jusqu’au 14 juin 1865, moment où la 1st Brigade of Halifax Militia Artillery, et 300 hommes, sont affectés aux côtés des canonniers de l’AR, ce qui permet de servir tous les canons. Les quatre batteries restantes sont attachées à la citadelle à titre de réserve. Le 10 septembre 1869, les trois brigades d’artillerie de la milice, à Halifax, sont amalgamées pour former la brigade d’artillerie de garnison d’Halifax, baptisée 1st Halifax Brigade of Garrison Artillery le 9 décembre 1870. En 1885, deux batteries de cette unité servent dans le cadre de la Rébellion du Nord­Ouest. Des changements se produiront encore au cours des années suivantes, l’unité devenant le 1st Battalion, Garrison Artillery en avril 1892 et, deux ans plus tard, le 28 décembre 1893, le 1st Halifax Regiment of Garrison Artillery.

Le 1st Halifax est appelé au service actif dès le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Le régiment reste en service actif pendant toute la guerre et fournit des détachements de troupes entraînés pour contribuer à former la 9e Batterie de siège et pourvoir en remplacement d’autres unités de siège en France. Un détachement contribue à la création de la No 6 Company, Siege Artillery, qui sert à Sainte­Lucie.

Poursuivre la lecture : 1er Régiment d'artillerie de campagne (RAC)(Halifax-Dartmouth).

Date de modification :