3e Régiment de police militaire

Identification de l’unité

3e regiment de police militaire

Securitas

Le 3e Régiment de police militaire (3 Régt PM) est une unité des Forces armées canadiennes chargée d’appuyer l’élément Terre (c’est-à-dire l’Armée canadienne). À l’instar de tous les régiments de police militaire, cette unité, qui fait partie de la Force régulière, est en réalité une unité de la « Force totale », qui est constituée d’éléments de la Régulière et de la Réserve. Un quartier général de compagnie (31 Cie PM) et un peloton de police, à Gagetown (Nouveau-Brunswick), font partie de la Régulière et une compagnie (30 Cie PM) de trois pelotons situés à Halifax (Nouvelle-Écosse) et à Moncton (Nouveau-Brunswick) fait partie de la Réserve.

Équipe de commandement

Commandant - major Doug Henderson
Sergent-major - Adjudant-maître Gregory Rodgers

Histoire

L’histoire de la Police militaire à Halifax remonte à la Première Guerre mondiale : c’est en 1917 que le Corps de police militaire canadien (CPMC) a été mis sur pied et que le Détachement numéro 6 a été créé. Il avait pour principale tâche de maintenir la discipline, de mettre en application la loi sur le service militaire obligatoire et d’arrêter les déserteurs et les conscrits en fuite. Le CPMC a été démantelé en 1920.Les compagnies de MP de la Première réserve de l’Armée canadienne remontent aux compagnies de prévôté qui ont été constituées durant la Seconde Guerre mondiale. Toutefois, aucune des compagnies de la Réserve n’est établie aux endroits qui les ont vues naître durant la guerre. L’origine de la compagnie de Halifax remonte à la Compagnie de prévôté numéro 5, laquelle a été créée après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Son quartier général était situé à Halifax et elle avait des détachements à Halifax et à Moncton. En 1967, l’unification des Forces canadiennes a réuni les éléments de police des trois armées, pour constituer la branche de Sécurité. Le Corps de prévôté a donc été démantelé et les pelotons de prévôté de la Réserve de l’Armée de terre des Maritimes, alors au nombre de cinq, ont été placés en sous-ordre des nouveaux bataillons des services et appelés les 31e, 32e, 33e, 36e et 37e Pelotons de police militaire (pon MP) en fonction du numéro de leur bataillon des services respectif.

Le 5 octobre 1997, dans le cadre de la directive numéro 7 sur la restructuration de la Réserve et par suite de différentes études sur les pelotons de PM, ces pelotons ont été retirés des bataillons des services et fusionnés en un seul peloton indépendant, à Halifax : le 30 Pon PM. Celui-ci constituait la première unité indépendante de PM de la Réserve au Canada et relevait du commandant au 36e Groupe brigade du Canada (GBC). Le Peloton a ensuite quitté Willow Park pour s’installer à la 12e Escadre, à Shearwater.

En 2003, au Tableau d’effectifs et de dotation de la Réserve de l’Armée de terre, le 30 Pon PM est devenu la 30e Compagnie (Cie) de PM et un deuxième peloton est venu s’y greffer.

En septembre 2004, le Secteur de l’Atlantique de la Force terrestre (SAFT) a diffusé un plan directeur de mise en œuvre (PDMO) découlant de la deuxième phase de la Restructuration de la Réserve de la Force terrestre, en vue de faire de la 30 Cie PM une unité relevant directement du Secteur. Cette compagnie devait être constituée du 30 Pon PM du 36 GBC, du deuxième peloton réduit et du quartier général de la compagnie (QG Cie), tous installés dans des locaux loués à Lower Sackville (N.-É.) et d’un troisième peloton installé à Moncton (N.-B.) et créé à partir d’un peloton du 4e Régiment d’artillerie antiaérien.

En 2005, il était devenu évident au sein de l’Armée de terre que les unités de police militaire avaient besoin d’une plus grande indépendance pour exercer leurs fonctions de police et que la centralisation des ressources améliorerait leur capacité à mettre sur pied des forces en vue des opérations. Par conséquent, en février 2005, sur ordre du commandant de l’Armée de terre, le SAFT a diffusé un PDMO provisoire visant la création de la 3e Compagnie de police militaire de la garnison (3 Cie PM Grn). Cette compagnie comprend le Détachement de PM du 3e Groupe de soutien du secteur (GSS) et le Dét de PM du 2e Bataillon du Royal Canadian Regiment. Le 3 mars 2005, le commandant de l’Armée de terre a signé et diffusé la directive de mise en œuvre visant la centralisation des ressources de PM de garnison dans chaque secteur de la Force terrestre.

La création des compagnies de PM était considérée comme une mesure provisoire. Par conséquent, le commandant de l’Armée de terre a signé, le 14 février 2006, une directive de mise en œuvre en vue de centraliser toutes les ressources de police militaire de l’Armée de terre au niveau des secteurs de la Force terrestre (SFT), autorisant ainsi la création d’unités de la PM dans les quatre secteurs, soit les 1re, 2e, 3e et 5e Unités de la PM. Ces unités réunissaient tous services de PM de l’Armé de terre régulière et de réserve dans les quatre SFT. Au SAFT, il s’agissait de la 3 Cie PM Grn (le peloton de garnison à Gagetown), de la 30 Cie PM, du Dét PM 2 RCR et du bureau du Grand prévôt du Secteur.

En mai 2006, le SAFT a diffusé un PDMO en vue de constituer et de soutenir la 3 UPM, et on a commencé à pourvoir les différents postes à temps plein et à temps partiel. Le 1er octobre 2016, la fusion de la 30 Cie PM, de la 3 Cie PM Grn et du QG a commencé. Le 18 décembre 2006, le ministre de la Défense nationale a produit un arrêté ministériel d’organisation (AMO) autorisant la création et la mise sur pied de toutes les unités de police militaire, dont la 3 UPM. L’Ordonnance d’organisation des Forces canadiennes des unités est entrée en vigueur en septembre 2007.

La professionnalisation de la police militaire canadienne s’est poursuivie : le 7 juillet 2010, le chef d’état-major de la Défense a ordonné que la Police militaire relève entièrement du Grand Prévôt des Forces canadiennes à compter du 1er avril 2011. En mars 2011, le ministre de la Défense nationale a autorisé toutes les UPM à modifier leur nom et à devenir des régiments de PM. Par conséquent, le 1er avril 2011, la 3 UPM est devenue le 3e Régiment de police militaire.

Composition des sous-unités :

  • Quartier général du 3 Régt PM – Lower Sackville (Nouvelle-Écosse)
  • 31 Cie PM – Force régulière – Oromocto (Nouveau-Brunswick)
  • 31 Pon PM – Force régulière – Oromocto (Nouveau-Brunswick)
  • 30 Cie PM – Réserve – Lower Sackville (Nouvelle-Écosse)
  • 301 Pon PM – Réserve – Lower Sackville (Nouvelle-Écosse)
  • 302 Pon PM – Réserve – Lower Sackville (Nouvelle-Écosse)
  • 303 Pon PM – Réserve – Moncton (Nouveau-Brunswick)

Joinez-vous à notre unité

Si vous êtes intéressés à vous joindre au le 3e Régiment de police militaire, veuillez communiquer avec notre bureau de recrutement au (902) 864-7900, ou 303 Pon PM Moncton au (506) 860-5500 ext 5335 ou visitez le site Web de recrutement des Forces canadiennes!

Entraînement

Le 3e Régiment de police militaire s’entraîne de septembre à juin, le jeudi soir (de 19 h à 22 h) et une fin de semaine par mois.

3 Régt PM page de Wikipedia

Équipement

Pour des informations sur les véhicules et les armes utilisés par l'Armée canadienne, visitez notre page d'équipement.

Contactez-nous

3 Military Police Regiment
70 First Lake Drive
Lower Sackville, N-É B4C 3E4
Téléphone: (902) 427-7444

Date de modification :