33e Bataillon des services - Histoire

Notre histoire

Le 33e Bataillon des services sert le Canada depuis près de 50 ans et fournit des soldats à temps plein et à temps partiel durant les opérations nationales et expéditionnaires.

Le 33e Bataillon des services provient du Bataillon des services (Ottawa), qui a été formé lors du regroupement de plusieurs unités de service de soutien à Ottawa, en 1965. Le Bataillon des services (Ottawa) a d’abord été composé du personnel de la 130e Compagnie des transports, de la 3e Compagnie du matériel, du 28e Escadron technique, du 13e Dépôt de l’effectif, du 113e Dépôt des effectifs, de la 10e Compagnie médicale et de la 54e Unité dentaire. Ces unités ont été démantelées pour former le Bataillon qui comprenait une seule unité de transport ainsi qu’une escadre d’instruction. Plus tard, le Bataillon a intégré une compagnie de transport, une compagnie d’approvisionnement, une compagnie de maintenance, un quartier général, ainsi qu’une salle d’examen médical et un détachement de police militaire.

En 1975, tous les bataillons de service ont été numérotés et le Bataillon a pris le nom de 28e Bataillon des services (Ottawa). L’année suivante, il a intégré le 28e Peloton de police militaire du district. En 1980, la compagnie médicale a été détachée. Elle est devenue indépendante et s’est installée au Centre médical de la Défense nationale. Le 31 mars 2004, le 28e Peloton de police militaire a été détaché au 2e Groupe de soutien de secteur, et le 1er avril 2003, le peloton est devenu le 33e Peloton de police militaire.

En 2009, les bataillons de services d’Ottawa et de North Bay ont été regroupés pour former le 26/28e Bataillon des services, qui a continué à exercer ses activités dans les mêmes villes. En 2010, lors de la réorganisation des bataillons de service de tout le Canada, le Bataillon a changé de numéro et a pris le nom de 33e Bataillon des services.

Au fil des ans, le Bataillon a remporté de nombreux prix et trophées, dont trois fois le Commonwealth Shield, la dernière fois en 1982. Les membres du Bataillon ont servi dans tout le Canada au sein de la Force régulière dans diverses bases lors de nombreux exercices, mais également à l’étranger, notamment en Allemagne pendant l’exercice REFORGER. Plus récemment, les membres du Bataillon ont servi dans des missions de combat en Bosnie, en Croatie et en Afghanistan. Bon nombre d’entre eux ont participé à des missions de l’Organisation des Nations Unies, comme de la Force d’urgence des Nations Unies, de la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement, de la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix à Chypre, de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban, et du Groupe d’assistance des Nations Unies pour la période de transition.

En 1981, le Bataillon a reçu le droit de cité de la ville d’Ottawa, et tout récemment, en 2010, il a exercé son droit de défiler dans les rues. Le Bataillon était à l’origine installé au manège militaire de la maison Wallis, 589 rue Rideau et depuis 1990, il se trouve au manège militaire Holland, au 2100, chemin Walkley.

La première unité de service de soutien de la Réserve a été créée à Ottawa en 1903, au moment de la mise sur pied du poste d’approvisionnement de première classe du Corps du parc d’artillerie, situé dans le dépôt d’approvisionnement militaire qui se trouve derrière le manège militaire de la place Cartier.

Pendant la Première Guerre mondiale, des unités du 4e District de la Milice (Ottawa) ont fourni des soldats à la Force expéditionnaire du Canada. En 1914, la 5e Compagnie (Ottawa) du Corps royal de l’intendance de l’Armée canadienne s’est rendue au Camp Valcartier pour fournir des services de transport et d’appui au Corps expéditionnaire canadien qui se préparaient à partir à l’étranger. La Compagnie a fourni des soldats au 1er Train divisionnaire qui se rendait en Angleterre et en France.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, les troupes du 1er Corps, du Corps royal de l’intendance de l’Armée canadienne, ont été mobilisées au parc Lansdowne pour former la 1re Compagnie Petrol Park et la 1re Compagnie du matériel. En arrivant en Angleterre, elles ont été réorganisées pour former les 54 et 55 Compagnies de transport général, du Corps royal de l’intendance de l’Armée canadienne, et ont servi dans les campagnes menées en Italie et en Europe.

Dans les débuts de la guerre de Corée, les troupes du 1er Corps ont fourni des soldats et du personnel de commandement pour former la 54e Compagnie de transport général, du Corps royal de l’intendance de l’Armée canadienne, qui a servi au sein de la 25e Brigade d’infanterie canadienne de la Division du Commonwealth. En reconnaissance de la contribution apportée à la Division, l’unité a rapporté le Commonwealth Shield, qui depuis, est remis chaque année à la meilleure compagnie de transport de la Force de réserve du Canada.

Date de modification :