The Irish Regiment of Canada - Histoire

Notre histoire

Cité initialement dans la Gazette le 15 octobre 1918, le 110th Irish Regiment a vu le jour grâce au travail de deux organismes de Toronto créés pour promouvoir la fraternité entre les citoyens canadiens d’origine irlandaise : le Irish Club et le Irish Rifle Club. Le 110th Regiment fourni l’effectif de trois bataillons différents – le 110th Canadian Overseas Battalion, le 180th (Sportsmen’s) Battalion et le 208th (Canadian Irish) Battalion. L’essentiel du personnel du 110e Bataillon a servi de renfort à d’autres bataillons formés de militaires d’origine irlandaise. Les 180e et 208e Bataillons, pour leur part, ont combattu séparément, perdant 60 pour cent de leurs hommes, mais remportant neuf honneurs de guerre.

Pendant l’entre-deux-guerres, le Irish Regiment a poursuivi ses activités comme bataillon d’infanterie de la Milice active non permanente en garnison au manège militaire de Fort York, à Toronto. Il a successivement porté les noms de 110th Irish Regiment, The Irish Regiment (1920), puis The Irish Regiment of Canada (1932), nom qu’il porte encore de nos jours. En 1932, l’étoile à huit pointes, l’insigne de coiffe (la dame d’Eire), le kilt (safran) et le caubeen vert foncé ont été autorisés, avant d’être officialisés le 15 août 1933. Le Irish Regiment of Canada est devenu alors le seul régiment irlandais hors d’Irlande dont les membres portent le kilt.

Le 15 décembre 1936, après la dissolution du Corps des mitrailleurs, le Irish Regiment a vu ses rangs élargis par l’ajout de la Compagnie A du 1er Bataillon du Corps des mitrailleurs du Canada. Cet ajout a transformé le Irish Regiment, jusqu’alors bataillon d’infanterie, en un bataillon de mitrailleurs, bien qu’il n’ait jamais combattu dans ce rôle. Le nom du régiment a été remplacé par « The Irish Regiment of Canada (MG) », mais il est redevenu celui que l’on connaît aujourd’hui quand le suffixe (MG) lui a été retiré le 12 août 1940.

Le Régiment a été mobilisé en 1940 pour la Seconde Guerre mondiale avec tous ses effectifs, jusqu’à sa mascotte, un lévrier irlandais nommé Captain Kilkenny. L’unité a été d’abord été transférée sur la côte est pour la protéger, puis elle a été envoyée en Angleterre sous le nom de 1er Bataillon, Irish Regiment of Canada, en octobre 1942. Le régiment a été regroupé avec le Perth Regiment et le Cape Breton Highlanders, pour former la 11e Brigade, 5 DBC. En novembre 1943, le Irish Regiment a été envoyé en Italie. De son arrivée à Naples jusqu’à son départ pour le Nord-Ouest de l’Europe en février 1945, il a participé à une série de batailles sanglantes et brutales : Montechhio (percée de la ligne gothique), Tomba di Pesaro, Coriano et le passage du fleuve Lamone, entre autres. Au total, il a perdu en Italie 175 de ses soldats et officiers.

En février 1945, le Irish Regiment a quitté l’Italie pour rejoindre les troupes de l’Armée canadienne qui combattaient dans le Nord-Ouest de l’Europe. Aux mois d’avril et de mai 1945, intégré au 1er Corps d’armée canadien, il a participé à la bataille d’Otterloo et contribué à réduire la poche de Delfzijl, aux Pays-Bas. Jusqu’à la fin de la guerre, le 8 mai 1945, le régiment a perdu encore 21 soldats, ce qui a porté ses pertes à 217 hommes. Le Irish Regiment a été rappelé au Canada en janvier 1946 et accueilli par un défilé de la victoire à Toronto. Il a ensuite été démobilisé et intégré à l’Armée de réserve. Le 2e Bataillon a été dissous, puis, le 31 mars 1965, le 1er Bataillon a vu son effectif réduit à zéro et a été inscrit sur la liste de batailles supplémentaire. Grâce aux démarches nombreuses et ambitieuses d’anciens combattants, de militaires et de civils, le ministre de la Défense a ordonné qu’un nouveau bataillon d’infanterie sans nom soit créé à Sudbury par la conversion du 58e Régiment d’artillerie de campagne, ARC. Le 15 mars 1965, il a reçu le nom de 2e Bataillon, Irish Regiment of Canada.

Honneurs de guerre

Première Guerre mondiale

  • Arras, 1917-18
  • Ypres, 1917
  • Ligne Hindenburg
  • Scarpe, 1918
  • Canal du Nord
  • Colline 70
  • Amiens
  • Poursuite vers Mons
  • Drocourt-Quéant
  • France et Flandres, 1918

Deuxième Guerre mondiale

  • Vallée de la Liri
  • Traversée de la Melfa
  • Montecchio
  • Coriano
  • Passage du Lamone
  • Fosso Munio
  • Conventello-Comacchio
  • Italie, 1943-1945
  • Ljsselmeer
  • Poche de Delfzijl
  • Nord-Ouest de l'Europe, 1945

Plus d'histoire sur The Irish Regiment of Canada peut être trouvé sur le site Internet Histoire et patrimoine.

Date de modification :