Intégration des membres de la Force régulière et de la Réserve durant l’ex Stalwart Guardian 2016

Galerie d'images

Article / Le 24 août 2016 / Numéro de projet : c-ar-integration

PETAWAWA, en ONTARIO ‑ L’exercice STALWART GUARDIAN 2016 (SG16), l’exercice annuel d’envergure effectué par la 4e Division du Canada, progresse bien. Environ 1 500 soldats de la Force régulière et de la Réserve perfectionnent leurs habilités individuelles et, ce qui importe plus encore, apprennent à travailler ensemble au sein d’unités intégrées. Pour les réservistes qui n’ont habituellement pas l’occasion de passer plusieurs semaines d’affilée en campagne ou d’avoir accès facilement à certains équipements de l’Armée, les exercices comme SG16 sont incontournables.

« Ils en apprennent davantage en quelques semaines que durant toute une année », déclare le capitaine Heath Bott, officier des opérations, compagnie November, 3e Bataillon, The Royal Canadian Regiment (3 RCR). « De l’avis général, leur expérience s’est avérée excellente. »

Durant SG16, plusieurs unités d’infanterie de la Réserve de l’Ontario sont entièrement intégrées aux opérations du 3 RCR. Outre des opérations avec des hélicoptères et des embarcations d’assaut, l’entraînement comprenait plusieurs types d’exercices de tir réel sur des champs de tir et s’est conclu par une attaque de peloton durant laquelle 50 soldats se sont déplacés en tirant des munitions réelles sur un objectif ennemi simulé.

« Cette simulation comporte beaucoup de mouvements et de stimuli. Le commandement et le contrôle d’une attaque de peloton exigent des ensembles de compétences spécialisées », déclare le capitaine Bott qui ajoute que, jusqu’ici, l’entraînement a été conçu pour développer précisément ces compétences. « Le véritable défi consiste à maintenir les communications avec les sections durant la progression de l’attaque. »

Durant ces exercices, certains réservistes jouent des rôles de leader, y compris en occupant des postes au sein du peloton.

« Certaines des meilleures attaques menées jusqu’ici ont été dirigées par des réservistes », ajoute le capitaine Bott qui a été réserviste au sein du Governor General’s Foot Guard pendant 12 de ses 18 années dans les forces armées. Toutefois, les réservistes ne sont pas les seuls à bénéficier de l’intégration durant le SG16.

« Souvent, lorsque nous effectuons un exercice, les effectifs des pelotons et des compagnies sont incomplets », déclare le capitaine Bott qui explique que cette situation peut être trompeuse pour les commandants du 3 RCR qui effectuent la planification; en effet, une formation incomplète n’occupe pas le même espace qu’une unité complète et se déplace différemment.

« Grâce aux réservistes, les effectifs des compagnies et des autres unités sont complets. Cela nous permet de mieux comprendre ce qu’une formation peut accomplir en temps réel. Il est difficile d’évaluer ce qu’une compagnie de soldats peut effectuer tant qu’on ne l’a pas tenté avec des effectifs complets. »

L’intégration et le renforcement durant le SG16 ont également d’autres avantages pour la Force régulière.

« Certains de nos jeunes soldats n’ont pas l’occasion de jouer le rôle de mentor », déclare le capitaine Bott. « Or, parmi les réservistes il y a des recrues qui viennent de terminer leur cours élémentaire d’infanterie il y a quelques semaines et qui sont à la recherche de mentors. Cela signifie que certains de nos très jeunes soldats ont l’occasion de développer leurs compétences en matière de leadership. »

L’exercice STALWART GUARDIAN 2016 se termine le 26 août 2016. Les membres des unités de la Réserve retourneront alors dans leur unité d’appartenance et ils seront mieux préparés à travailler avec leurs homologues de la Force régulière si le besoin se faisait sentir à l’échelon national ou outre‑mer.

Par le capitaine Jonathan Link, représentant des affaires publiques de la 4e Division du Canada.

Date de modification :