ARCHIVÉE - Des militaires canadiens et britanniques défilent à l’occasion du droit de cité

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Galerie d'images

Article / Le 28 avril 2015

Hannah Murphy, Western Sentinel

Le 23 avril, la Ville de Medicine Hat a accordé le droit de cité à la Base des Forces canadiennes (BFC) Suffield et à l’Unité d’entraînement de l’Armée britannique Suffield (BATUS). Cet honneur est exceptionnel du fait que le droit de cité à Medecine Hat a été accordé simultanément à la BFC Suffield et à BATUS, ce qui témoigne des liens étroits que les deux unités entretiennent avec la ville et l’une envers l’autre.

Défiler dans la ville, tambours battants, drapeaux flottants et baïonnettes aux canons, le droit de cité est un honneur ancien accordé par une municipalité à des membres de la collectivité dignes de confiance ou à une personne célèbre ou un dignitaire en visite. Historiquement, arriver dans une ville avec des armes et des baïonnettes au canon aurait été un acte d’agression au mieux, sinon une guerre ouverte.

 « La ville de Medicine Hat a toujours défendu fermement les Forces armées canadiennes et est une alliée de la BFC Suffield »  a affirmé le lieutenant-colonel Sean Hackett, commandant de la BFC Suffield.  « L’attribution de ce droit de cité est un grand honneur. Il s’agit d’une démonstration très tangible du degré de confiance et des liens qu’éprouvent les citoyens de Medicine Hat envers tous les militaires qui ont fait de la région leur chez-soi. » 

Le défilé du droit de cité est traditionnellement le seul moment où une unité militaire, en temps de paix, marche avec toutes les baïonnettes au canon. Les deux unités ont exercé le droit de cité à Medicine Hat en défilant dans les rues avec les drapeaux nationaux déployés, alors que la foule criait des mots d’encouragement et applaudissait. Le défilé était dirigé par le lieutenant‑colonel Sean Hackett, commandant de la BFC Suffield, et le colonel Jim Landon, commandant de BATUS.

Ce geste vise à souligner l’appui et les contributions apportés par les Forces armées canadiennes et britanniques à la Ville de Medicine Hat. Il s’agit d’une confirmation officielle des liens entre les unités et les citoyens.

 « Cet honneur montre réellement l’accueil chaleureux auquel s’est habituée l’armée britannique ici. Nous dépendons entièrement du soutien des citoyens de Medicine Hat pour rendre notre entraînement à Suffield possible  », a souligné le colonel Jim Landon, commandant de BATUS. Il a ajouté :  « Nous sommes restés ici parce que ne nous sentons les bienvenus et désirés. L’exercice de ce droit de cité traditionnel et officiel comme aujourd'hui démontre la chaleur et la force du lien entre BATUS et Medicine Hat.  » 

Date de modification :