L’Armée canadienne utilise la formation sur le témoin actif de la conférence TED pour appuyer l’opération Honour

Article / Le 12 décembre 2016

Par : Slt Aaron Stryd

L’Armée canadienne offre à tous les membres de son personnel une formation sur l’approche du témoin actif dans le but de prévenir les comportements sexuels dommageables et inappropriés (CSDI). Cette formation a pour objectif de promouvoir une culture de respect et de vigilance au sein des Forces armées canadiennes, une culture qui renforce l’adoption d’un comportement éthique et qui prévient les comportements abusifs.

L’approche du témoin actif a été élaborée par Jackson Katz, fondateur du Mentors in Violence Prevention Program, et elle a été enseignée dans des organisations comme le United States Marine Corps, les New England Patriots la NASCAR.

La formation à l’intention des témoins actifs reconnaît que dans de nombreux cas, les personnes qui adoptent un comportement abusif sont des personnes normales qui ont été influencées par une culture qui accepte, et parfois même valorise, ce genre de comportements. Les gens qui ne sont pas des agresseurs ni des victimes gardent souvent le silence par crainte que cela ait une incidence sur leur carrière, leurs relations ou simplement parce qu’ils ont l’impression que cela ne les regarde pas. Or, lorsque les témoins ne parlent pas, cela fait la promotion d’une culture qui accepte les comportements abusifs et qui accepte que la situation se poursuive.

Katz croit qu’il s’agit d’un enjeu qui touche le leadership. « Je dirige un programme de leadership », a-t-il déclaré durant une conférence TED en 2012.  «  Il peut être difficile de parler », a-t-il affirmé. Cela prend des gens qui ont  « du cran, du courage et une intégrité morale pour briser un silence complice. » 

La formation sur le témoin actif de l’Armée canadienne renforce le fait que tous les membres des Forces armées canadiennes sont des leaders dans l’établissement d’un milieu de travail sûr et respectueux, et que tous ont l’obligation de dénoncer.

« Je suis déterminé à éliminer les CSDI dans l’Armée canadienne», a déclaré le Lgén Wynnyk, commandant de l’Armée canadienne.   « Chaque soldat et chaque officier doivent être des témoins actifs efficaces, et ce, à tous les niveaux de la chaîne de commandement de l’Armée canadienne. 

Si vous voyez, entendez ou ressentez quelque chose : faites ce qu’il faut et signalez-le.  »  La formation est actuellement offerte par l’entremise de la chaîne de commandement et elle devrait se terminer d’ici janvier 2017.

Pour en savoir davantage, regardez la conférence TED de Jackson Katz à l’adresse : https://www.ted.com/talks/jackson_katz_violence_against_women_it_s_a_men_s_issue?language=en

 

Date de modification :