Un groupe professionnel moins connu : l’histoire d’un signaleur

Article / Le 9 janvier 2017

par Ashley Materi, Affaires publiques, 3 Div CA

Après avoir immigré au Canada en 2008, le soldat (Sdt) Callum Moore a décidé qu’il voulait faire quelque chose de positif pour donner au suivant dans son pays d’adoption. Originaire de l’Écosse, le Sdt Moore est devenu citoyen canadien en 2011 et il s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes (FAC) à titre de réserviste; c’est ainsi qu’il voulait redonner quelque chose à son nouveau pays.

 « J’adore le fait que je peux représenter le Canada de cette façon, explique-t-il. C’est une sensation formidable. » 

Il était conscient de l’aspect pratique du travail dans les transmissions, c’est pourquoi il s’est enrôlé dans le Corps des transmissions royal du Canada en octobre 2015. Le Sdt Moore étudie actuellement à plein temps en sociologie avec concentration en criminologie à l’Université de Calgary. Il a l’intention de se joindre à un corps de police, que ce soit le Service de police de Calgary ou la GRC.

Bien que la conciliation entre ses études et son travail soit délicate, il affirme que pouvoir compter sur un emploi dans la Réserve est formidable durant ses études. Ce travail est beaucoup plus intéressant qu’un emploi dans un café ou un entrepôt, car « les activités que l’on fait les fins de semaine ou les mercredis soirs sont beaucoup plus variées que ce que je ferais dans un emploi ordinaire », souligne-t-il.

Il reconnaît que la Réserve offre de nombreuses possibilités d’emploi stimulantes, mais il a choisi les transmissions pour la formation pratique et les compétences qu’il allait y acquérir et qu’il ne pourrait perfectionner ailleurs.

Malgré le fait que l’infanterie et l’artillerie accaparent habituellement toute la scène, les groupes professionnels moins connus comme les transmissions sont essentiels au groupement tactique. Les transmissions fournissent les moyens de communication tactiques et stratégiques entre les membres des FAC durant les opérations et les exercices, et appuient les autorités civiles lors des situations d’urgence et pour assurer la sécurité. Qu’il soit question de lignes téléphoniques, de réseaux radio ou de câbles internet que les signaleurs installent ou entretiennent, leur présence assure des communications fiables et sécurisées.

Le Sdt Moore a terminé son cours de qualification militaire de base (QMB) à l’été 2016 et est passé directement à la Période de perfectionnement 1 (PP1) pour les transmissions où il a appris les compétences nécessaires pour lui permettre de participer à l’exercice BISON WARRIOR à Dundurn (Saskatchewan). Il aime le fait que les cours sont amusants, uniques et offerts souvent. Il accepte avec empressement de suivre tous ceux qu’on lui offre. Le prochain cours qu’il veut suivre est donné à Kingston; il y apprendra les aspects particuliers du métier de poseur de lignes, notamment comment établir une ligne, comment grimper dans un poteau de façon sécuritaire et l’approche à adopter face à différents systèmes de lignes.

L’apprentissage de nouvelles compétences est important pour le Sdt Moore, mais il ajoute que l’engagement envers la communauté est un autre facteur important pour lui. Il aime bien que les civils l’approchent dans la rue pour lui poser des questions, que ce soit pour lui demander ce que signifie le badge « CTRC » sur son uniforme (Corps des transmissions royal du Canada) ou ce que font les militaires au cours d’une journée normale. Pour les civils, cette visibilité est un rappel important de la présence des unités de la Réserve partout au pays et du fait que les militaires servent leur communauté durant toute l’année.

 « J’ai l’impression que pour beaucoup de gens, l’Armée est une entité méconnue formée de gens qu’ils ne voient qu’une fois par année, le Jour du Souvenir ou lors d’un défilé quelconque. C’est bien de pouvoir leur parler. Nous ne sommes pas que des individus qui se promènent en portant une tenue de camouflage; nous sommes présents dans votre communauté, nous étudions avec vous, nous travaillons avec vous. Nous sommes avec vous en tout temps. » 

Date de modification :