The Queen's Own Rifles of Canada

Identification de l'unité

Insigne du The Queen's Own Rifles of Canada

IN PACE PARATUS

« Prêts dans la paix »

Reserve de l'Armée

Graphique : Joanna Gajdicar

Joignez notre équipe

N’hésitez pas à nous téléphoner pour obtenir plus d’informations. Nous nous ferons un plaisir d’étudier votre curriculum vitae et de vous faire visiter notre unité.

Le recruteur de notre équipe

Nom : Sgt Mena Ghattas
Téléphone : 416-635-2761
Courriel : Mena.Ghattas@forces.gc.ca

Téléphone : 416-200-ARMY (2769)
Courriel : 32CBGrecruiting@forces.gc.ca

Ou contactez

Téléphone : 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous.

Entraînement

Soirée de rassemblement de l’unité : mercredi soir, de 19h30 à 22h30.

Métiers dans notre unité

Équipement

Armes:

Voir la liste complète des armes et véhicules.

Qui nous sommes

The Queen’s Own Rifles of Canada (QOR of C) est un régiment d’infanterie de la Première réserve basé à Toronto. Mis sur pied le 26 avril 1860, il s’agit du régiment d’infanterie qui compte le plus grand nombre d’années de service continu au Canada.

Sur le champ de bataille, les « Rifles » sont reconnus pour leur capacité à se déplacer rapidement à pied, n’étant pas encombrés d’équipement lourd. Les membres du « Rifles » font partie de l’infanterie légère et on les appelle des « carabiniers ». Ils se caractérisent par leur initiative, leurs habiletés d’expert en adresse au tir et leurs tactiques pour petites unités.

Le Queen's Own Rifles of Canada a pris part à toutes les campagnes militaires du Canada et il a combattu avec grande distinction durant la Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale durant lesquelles 7 carabiniers se sont mérités la Croix de Victoria. Au cours des 30 dernières années, le QOR of C a fourni du personnel pour soutenir les opérations de secours aux sinistrés en Ontario, au Québec et au Manitoba. Les carabiniers ont également participé à des opérations expéditionnaires en Afghanistan, en Bosnie-Herzégovine, en Croatie, à Chypre, en Égypte, en Iraq, en Namibie, en Somalie et au Soudan. 

 Le QOR of C est l’unité de la Première réserve du Canada qui détient la tâche de maintenir une compagnie de parachutistes. Pour devenir un membre de la compagnie, les carabiniers doivent suivre une instruction spécialisée en parachutage et maintenir une norme élevée de conditionnement physique. La compagnie de parachutistes se spécialise dans les opérations aéroportées dans le cadre desquelles les carabiniers effectuent du parachute à ouverture automatique à partir d’un avion ou d’un hélicoptère avec tout l’équipement nécessaire pour combattre dans le champ de bataille. Des pratiques ont lieu durant les exercices qui se tiennent la fin de semaine. L’unité appuie également l’Aviation royale canadienne à Trenton lorsqu’elle forme des équipages des C-130J Hercules sur l’utilisation de parachutes ainsi que le Centre d’instruction supérieure en guerre terrestre de l’Armée canadienne (CISGTA) en lui fournissant des plieurs de parachutes et des instructeurs en parachutisme.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant : Lieutenant-colonel Frank Lamie, CD
  • Sergent-major : Adjudant-chef Donovan O'Halloran, CD

Contactez nous

The Queen’s Own Rifles of Canada
Manège militaire de Moss Park
130, rue Queen Est
Toronto, ON
M5A 1R9

Téléphone : 416-635-2761

Nouvelles

Le sergent John Ta, réserviste de l’Armée

Un Canadien de première génération est fier de représenter le drapeau canadien

Thunder Bay (Ontario) — Pour le sergent John Ta, réserviste de l’Armée de Thunder Bay, le port de la feuille d’érable sur son bras gauche est un rappel de la liberté et des privilèges dont il jouit quotidiennement au Canada.
Le 16 mai 2018

L'adjudant-chef Tracy-Ann Fisher est honorée

Un sergent-major régimentaire profite d’une rare fête des Mères « à la maison » avec 40 000 étrangers

Hamilton (Ontario) — Son engagement inébranlable envers la Réserve de l’Armée a souvent compliqué la tenue des activités familiales, mais cette année l’adjudant-chef Tracy-Ann Fisher a pu célébrer la fête des Mères avec sa famille pour une rare fois.
Le 14 mai 2018

le caporal Rohringer pndant son déploiement dans le cadre de l’opération NUNALIVUT 2018

Une musicienne militaire échange son trombone pour une motoneige pendant une opération nationale

Winnipeg (Manitoba) – Peu importe le métier militaire qu’ils choisissent, chaque personne qui se joint l'Armées canadiennes (AC) est un soldat d’abord.
Le 9 mai 2018

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

The Queen's Own Rifles of Canada est le régiment d’infanterie du Canada ayant servi le plus longtemps de façon ininterrompue et l’un de ceux qui se sont le plus distingués. Le Régiment est constitué le 26 avril 1860 par la fusion de six compagnies d’infanterie existantes : Barrie Volunteer Militia Rifle Company; 1st et 3rd Toronto Volunteer Militia Rifle Companies; Toronto Highland Volunteer Rifle Company; Toronto Volunteer Militia Foot Artillery Company et la Whitby Volunteer Highland Rifle Company. Lors de sa formation, il est nommé 2nd Battalion, Volunteer Militia Rifles of Canada, désignation qui est perpétuée de nos jours par la présence du chiffre « 2 » sur son insigne régimentaire de coiffure. Le 1st Battalion, mis sur pied à Montréal, n’existe plus. Même s’il s’agissait de volontaires, l’expertise militaire ne faisait pas défaut. Le premier commandant du Régiment, le Lieutenant-colonel W.S. Durie, était diplômé de Sandhurst et un ancien combattant de l’armée britannique; pour sa part, le Capt H. Goodwin, le capitaine-adjudant, avait participé à la bataille de Waterloo au sein du Royal Horse Artillery.

Le Queen’s Own, qui a pris part à toutes les campagnes militaires du Canada, a subi ses premières pertes – sept soldats tués au combat, deux qui sont morts des suites de leurs blessures et 21 blessés – lors de la bataille de Ridgeway, contre les Fenians, le 2 juin 1866. Depuis lors, pendant l’expédition de la rivière Rouge, la Rébellion du Nord-Ouest, la guerre des Boers, les deux guerres mondiales et la guerre de Corée, le Régiment s’est distingué au combat, et 2 000 de ses hommes ont été tués et des milliers d’autres blessés. Sept de ses soldats ont été décorés de la Croix de Victoria.

Lire la suite de notre histoire.

Date de modification :