The Toronto Scottish Regiment (Queen Elizabeth The Queen Mother’s Own) - Histoire

Notre histoire

The Toronto Scottish Regiment a été constitué le 1er juillet 1915, sous le nom de 75e Bataillon (Mississauga) du Corps expéditionnaire canadien (CEC), par le Lieutenant-colonel Samuel Beckett. En trois semaines, plus de 1 500 personnes ont été recrutées. En mars 1916, le personnel du bataillon est parfaitement formé, et embarque pour Liverpool. Plus de 5 500 soldats ont servi dans ce bataillon pendant la Première Guerre mondiale et 1 049 d’entre eux ont été tués, dont le Lcol Beckett. Le 75e Bataillon CEC a reçu 16 inscriptions au drapeau, et le Capitaine Bellenden Hutcheson, médecin militaire, a été décoré de la Croix de Victoria.

Le Lcol Colin Harbottle, qui a pris le commandement du bataillon peu après la mort du Lcol Beckett, a été encouragé par de nombreux anciens officiers et soldats à faire en sorte que le 75e Bataillon devienne une unité permanente de la Milice du Canada. En mai 1920, le gouvernement a autorisé la constitution du Régiment Mississauga afin de perpétuer les traditions du 75e Bataillon CEC. Le Régiment Mississauga a été rebaptisé The Toronto Scottish Regiment le 1er septembre 1921.

Le Lcol Harbottle voulait et a obtenu l’affiliation avec le London Scottish Regiment en Angleterre, et il a adopté le tartan du London Scottish, le Hodden Grey. Au cours de cette période, le Capt Roy Brown, qui a abattu le Baron Von Richthofen pendant la guerre, et le Capt Wilf Curtis, qui est devenu maréchal de l’Air de l’Aviation royale canadienne, ont servi dans ce régiment.

En 1937, Sa Majesté la Reine Elizabeth a accepté de devenir colonel en chef du Régiment. Le 22 mai 1939, pendant la visite royale, Sa Majesté a remis son nouveau drapeau régimentaire au Toronto Scottish sur le campus de l’Université de Toronto. Sa Majesté a rendu visite au Régiment de nouveau en 1962, 1965, 1979, 1981, 1985 et 1989.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Sa Majesté a rendu visite au Régiment deux fois, soit en 1940 et en 1943. Comme The Toronto Scottish Regiment était désigné comme bataillon de mitrailleurs, il n’a pas combattu en qualité d’unité complète au cours de la guerre. En novembre 1940, les mitrailleuses du Régiment ont servi à abattre un bombardier allemand Dornier 17, une première pour l’Armée canadienne. En août 1942, 127 membres du Régiment ont pris part au raid sur Dieppe. Du jour J jusqu’au cessez-le-feu du 7 mai 1945, le Toronto Scottish est resté en Europe pour appuyer de nombreuses unités de la 2e Division canadienne. Pendant la guerre, 47 membres du Régiment ont été décorés et 42 ont été cités à l’ordre du jour.

Le bataillon actif du The Toronto Scottish Regiment a été démantelé le 31 décembre 1945 et le Régiment est redevenu une unité d’infanterie de la Milice.

Les membres du Régiment ont servi lors de missions internationales de maintien de la paix en Bosnie, au Cambodge, en Croatie, à Chypre, en Haïti, en Namibie, sur le plateau du Golan et au Rwanda. Au Canada, des membres du Régiment ont participé aux missions d’aide pendant l’inondation de Winnipeg en 1997, pendant la tempête de verglas de 1998 dans l’Est ontarien et après la tempête de neige qui a paralysé Toronto en janvier 1999. Beaucoup de soldats du Régiment (dont récemment un commandant) ont servi dans la Force internationale d’assistance à la sécurité en Afghanistan. Conformément à la devise du Régiment, « Carry On », ils continueront à servir le Canada.

Plus d'histoire sur The Toronto Scottish Regiment (Queen Elizabeth The Queen Mother’s Own) peut être trouvé sur le site Internet Histoire et patrimoine.

Date de modification :